Devenir Technicien Paysagiste – Fiche Métier Technicien Paysagiste

Comme l’ouvrier paysagiste, le chef de chantier paysagiste doit posséder une connaissance poussée du monde végétal, une minutie particulière à son égard et des compétences en maçonnerie, plomberie et électricité. Mais à cela se rajoutent les capacités techniques de lire et de concevoir un plan ainsi que de savoir l’interpréter.
Il doit également posséder un grand sens du contact et de la communication, doublé de la capacité de leader et d’organisation puisqu’il est en lien constant avec les fournisseurs, l’architecte et les ouvriers de chantiers. Il doit donc démontrer un talent relationnel poussé pour organiser son orchestre.
En plus de cela, son travail à l’extérieur impose au technicien paysagiste une bonne condition physique s’il veut travailler avec ses ouvriers paysagistes.

Le technicien paysagiste rencontre ses clients et ils font ensemble le point sur les différentes tâches à accomplir sur la propriété, il faut donc avoir le sens du relationnel, échanger avec eux, les conseiller grâce à une expertise qu’il ne faut pas hésiter à mettre en avant. Un bon technicien paysagiste doit être autonome et très observateur. Enfin et surtout, il doit être passionné par la nature, par les plantes et les végétaux, savoir les respecter, les dompter et les sublimer. En effet, Élodie précise « C’est un métier dans lequel on ne cesse jamais d’apprendre ! C’est un univers fascinant, chaque jour est différent, enrichissant, ne ressemble pas à la veille et ressemblera encore moins au lendemain…»

Enfin, il faut également s’adapter aux contraintes d’un secteur qui ne laisse pas toujours de la place aux femmes : « Il faut le dire, être une femme dans ce domaine, où nous sommes en minorité, n’est pas toujours facile car il faut avoir une certaine force de caractère, s’imposer et faire preuve de légitimité perpétuellement, car c’est un milieu d’homme, un métier très physique. »

Technicien paysagiste : carrière / possibilité d’évolution :

Une fois le diplôme en poche, l’intégration sur le marché du travail se fera sans trop de problèmes. Un secteur vaste et dynamique permettra de trouver un emploi rapidement. Il faudra cependant commencer en tant qu’ouvrier paysagiste. Il est en effet rare de trouver immédiatement un poste de technicien paysagiste sans expérience professionnelle préalable.
Si le chef d’équipe paysagiste est allé jusqu’au bac professionnel et possède quelques notions spécifiques, il peut envisager d’évoluer en tant que directeur des services paysagers ou bien même paysagiste­urbaniste bien que les cas soient plutôt rares. Lancer sa propre entreprise est également une solution.

Devenir Technicien paysagiste : formation nécessaire

La formation du chef d’équipe paysagiste peut être similaire à celle de l’ouvrier paysagiste : c’est­à­dire un passage par un CAPA et un BEPA (ou BTSA) pouvant mener jusqu’au bac agricole après avoir obtenu le brevet des Collèges.
Mais des voies parallèles existent aussi :
• Une formation d’ingénieur en d’horticulture et paysage après un bac professionnel ou BTS aménagements paysagers.
• Le diplôme ou certificat d’architecte reconnu par l’État et accepté pour le Conseil Régional de l’Ordre des Architectes. Après cela, une spécialisation de génie civil peut être poursuivie. Sinon, une spécialisation BS similaire à celle des ouvriers paysagistes est également possible.

Situation du métier / contexte pour devenir Technicien paysagiste

Le chef d’équipe paysagiste partageant le même secteur que l’ouvrier paysagiste voit s’offrir les mêmes possibilités que ce dernier : un marché de l’emploi réactif et dynamique demandeur de nouveaux travailleurs.
Plusieurs petites entreprises (moins de 10 salariés) se partagent le marché et recrutent grandement suite au besoin de verdure croissant. Comme les ouvriers paysagistes, le technicien paysagiste peut également postuler à la fonction publique et passer les concours pour y accéder.